sábado, 11 de outubro de 2014

Accessibilité aux handicapés: le Nord de l'Europe cité en exemple


Au moment où la France se donne des délais supplémentaires pour rendre les lieux publics et transports accessibles aux handicapés, des associations vantent l'avance de certains de ses voisins, notamment les pays du Nord de l'Europe ou le Royaume-Uni.
Un projet de loi habilitant le gouvernement à légiférer par ordonnance pour modifier la loi de 2005, qui avait fixé à 2015 l'objectif d'accessibilité, doit être présenté prochainement en Conseil des ministres.
Il s'agit de donner aux acteurs publics et privés qui ne pourront pas se mettre en conformité avec les règles d'accessibilité d'ici 2015, trois à neuf ans supplémentaires pour le faire.
Les associations attribuent le retard pris par la France au manque de volonté politique. "Certains pays sont nettement en avance, pas pour des raisons législatives, mais parce qu'il y a une volonté politique et une conception de la différence qui n'est pas la même", estime Jean-Louis Garcia, président de la fédération des Associations pour adultes et jeunes handicapés (APAJH).
"Les pays du Nord de l'Europe ont organisé le vivre-ensemble", ajoute-t-il, citant la Suède. "On a pu mesurer aussi à l'occasion des Jeux Paralympiques de Londres en 2012 que la place de la personne handicapée en Angleterre n'était pas la même que dans notre pays".
"Si on prend Stockholm qui est relativement accessible, ou Berlin, on se rend compte que l'accessibilité n'y est pas vue comme une contrainte supplémentaire, mais comme une obligation que les pouvoirs publics doivent à la société, et comme du bénéfice pour tout le monde", relève Pascale Ribes, vice-présidente de l'Association des Paralysés de France (APF).
Le prix "access city award", décerné par la Commission européenne pour encourager les villes de plus de 50.000 habitants à partager leur expérience, a été remporté cette année par la ville suédoise de Göteborg, après Berlin en 2013.
VER MAIS AQUI

Sem comentários:

Publicar um comentário